La vie Communale

La place de la mairie baptisée place Fernand Moisson

De nombreux Oisseliens étaient également présents autour de Stéphane Manceau, maire, qui est revenu sur l'engagement de Fernand Moisson.

Dix neuf ans maire
« Ses actions les plus marquantes se sont portées sur la création des lotissements, la création du plan local d’urbanisme, la construction d’un terrain de tennis et de football, la réfection intérieure et extérieure de l’église… », a rappelé le maire.

Fernand Moisson a participé à la création du Bocage Mayennais. « Il a su affronter en bonne intelligence les problèmes de la société comme les critiques à leur juste mesure. Il militait pour une seule cause, l’intérêt général. Un homme calme, c’était sa force ».

Né à Oisseau le 3 août 1936, Fernand Moisson avait de nombreuses amitiés d’enfance. « Les Oisseliens venaient le rencontrer pour résoudre un problème, grands ou petits. C’était aussi l’occasion de venir saluer l’ami Fernand ».Le 7 mai 2005, il avait signé la charte du jumelage qui unissait les communes de Oisseau et de Walkertshofen en Bavière. Fernand Moisson avait dès les premières rencontres noué de bonnes relations avec Margit Karl, Marianne Wiblishauser et Johannes Schreiegg alors maire du village Allemand.

Quarante trois Bavarois ont assisté à la cérémonie en l’honneur d’un maire qui n’a laissé personne indifférent.« Nous lui devons la revitalisation de cette place qui désormais portera son nom, autour de cet arbre de la liberté qui évoque la vie, la solidarité et la paix ». Marianne Wiblishauser, responsable du jumelage Allemand et Margit Karl ont souligné les relations d’amitié qui perdurent depuis 10 ans  entre les habitants. « La jeunesse présente aujourd’hui, en est la meilleure signification ».